LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Shiki A. Collins le Dim 4 Aoû - 9:29

Driiiing driiiing driiing !

6h, le réveil sonne et tout le monde se réveille. Celui-ci ayant sonné trop tard, aller à l'entraînement à pied n'est sûrement pas la meilleure idée à part si vous voulez avoir des nouvelles de votre entraîneur. Vous préparez vos sacs, apportez tous vos équipements, vous habillez et descendez les escaliers quatre à quatre. Pas le temps pour le petit déjeuner ! On se jette sur le premier car qui est garé bien en évidence devant l'académie. Asseyez-vous proche de vos amis, ou ennemis ça peut être drôle et attendez que le bus démarre.

Dans votre premier post, il vous est demandé :
3 lignes pour votre réveil
6 lignes pour la préparation de vos affaires
3 lignes pour sortir de votre chambre et descendre
5 lignes pour monter dans le bus et le choix de votre "camarade de bus"

Chacun post une fois, sans ordre précis. Maintenant à vous de jouer !


avatar
Shiki A. Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 07/06/2013
Localisation : Dans le bureau de Mickaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Adrian A. von Lok le Dim 4 Aoû - 9:59

Adrian ne dort pas, Adrian ne dort jamais. C'est toujours l'impression qu'il donne en tout cas. Mais quelqu'un en avait décidé autrement hier soir en foutant des somnifères dans son eau. Donc Adrian avait dormi, le pauvre, quel choc ! Il ouvrit les yeux lentement, la lumière entrant par la fenêtre l'aveuglant à moitié. Tout était plutôt flou, il avait mal au crâne. Un peu comme une gueule de bois en fait. L'allemand se frotta un moment les yeux, jusqu'à ne plus rien voir du tout, puis se redressa sur son lit. Éteignez cette putain de lumière BORDEL ! Que quelqu'un baisse ces volets bon sang...

Le pauvre allemand ne pensait à rien, son cerveau était encore en veille. Il prépara son sac à l'aveuglette avant de se souvenir qu'il avait une compétition... Dans cet état, il ne tiendrait même pas un set... Le brun vérifia vaguement que ses raquettes étaient dans son sac, eut la présence d'esprit de prendre des cordes de rechange, vérifia une à une ses balles en s'en prenant une dans la joue, bailla une énième fois et attrapa ses vêtements de sport. Il osa vérifier une dernière fois dans son sac avant de piquer du nez dedans, se forçant à garder les yeux ouverts. Il se redressa et attrapa ses tennis pour les bourrer au milieu du sac sans rien en avoir à foutre puis ferma ce foutu machin dont la fermeture éclair ne se laissait pas faire. Il s'habilla ensuite rapidement, avec un truc long comme d'habitude, se passa de l'eau sur le visage pour avoir l'air réveillé et attrapa son sac d'entrainement en passant la porte.

Le couloir tanguait étrangement, comme dans un jeu vidéo indépendant mal codé. Il avait l'impression que les murs s'allongeaient et les mètres se transformaient en kilomètres. Abusé... On aurait presque dit un zombie... Comme quoi, il ne faut jamais faire trop dormir Adrian, c'est dangereux pour sa santé. Il s'appuyait un peu contre les murs et redoutait l'escalier. C'était obligé qu'il se casse la gueule à cet endroit ! Mais pourtant non. Et l'allemand se rassurait en sentant la rampe sous ses doigts.

Finalement, il déboucha dehors. Il ne faisait pas encore tout à fait jour. Le brun s'approcha du car dont la porte était ouverte. Il monta avec un peu de mal et s'installa tout au fond, rangée de droite, la rangée derrière le conducteur (je dis droite car il n'est pas dans le sens de la route). La fenêtre servit de repose-tête pour l'allemand endormi qui alluma son mp3 et s'enferma dans une bulle de calme. Dans sa poche, son porte-feuille. Bien sûr, il y avait de l'argent dedans, et sa carte gold, mais il n'en avait pas besoin, il prenait ce machin simplement parce qu'il y avait une photo dedans.

_________________


Spoiler:
La vérité est celle que l'on veut bien voir
avatar
Adrian A. von Lok

Messages : 126
Date d'inscription : 15/10/2012
Localisation : Dans un coin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Eve Maeda le Dim 4 Aoû - 19:45

Aah... quel beau rêve... un rêve merveilleux, même ! Des gâteaux... oui... dans ce rêve il y avait toutes sortes de pâtisseries ! Des muffins, des beignets, des tartes... et tant d'autres choses délicieusement bonnes ! Aah, des rêves comme ça, on en fait pas de milli...

Sha la la... Itsuka kitto ♪ Boku wa te ni surunda ♫ Hakanaki mu...

Eve ouvrit doucement ses yeux bleus. Il prit son portable et arrêta le réveil qui avait stoppé son rêve qu'il avait déjà oublié. Le blondinet baya puis il se leva. Il se frotta la tête. Il serait bien allé se recoucher... Malheureusement, l'option « dodo » n'était pas au rendez-vous...

Le garçon se prépara tranquillement. Il n'y avait pas de quoi s’inquiéter de toutes façons ! N'était-il donc pas 5h du matin ? En tout cas c'était l'heure à laquelle son réveil sonnait normalement. Et je dis bien normalement. Ce jour-là, le japonais avait décidait de s'habiller avec un polo à capuche noir sur lequel était écrit : « I'm A SUPER HERO !! » et un jogging bleu foncé. Il s'attacha les cheveux avec un élastique rouge (Quelle est l'importance de ce détail ?!), puis il enfila ses baskets noires. Il se dirigea vers son lit et saisit son téléphone qui était posé sur celui-ci. Quoi ? QUOI ?! Le basketteur avait les yeux fixés sur son portable. Comment ça se fait qu'il soit aussi tard ?! se demanda-t-il. Le jeune homme se prit vite son sac à dos puis il courut vers la porte de sa chambre.

Le garçon mit sa main dans la poche de son jogging. Kuso ! Où sont mes clés ?! Il fouilla dans son sac. Rien. Il soupira puis il posa son regard sur la serrure. Elles étaient là ! Déjà insérées dans la serrure de cette stupide porte ! Eve se demanda s'il ne devenait pas fou et ferma la porte à double tour. Il retira les clés de la fente et les mit dans sa poche. Il accéléra vers les escaliers qu'il descendit à toute vitesse.

Tiens... un bus... Eve trouvait que cette journée avait commencé bien bizarrement... Et puis d'habitude les bus n'étaient pas garés si près de l'académie... Le blondinet n'avait pas le temps de se poser plus de questions. Il se dirigea vite vers le véhicule et monta tranquillement les mains dans les poches. Celui-ci était presque vide... À côté de qui pouvait-il bien se mettre ? Hein ? Bon, c'est vrai qu'il n'y avait pas grand monde mais... il ne voulait ni se mettre à côté de quelqu'un qu'il ne connaissait pas, ni se mettre seul... Tout à coup, les yeux d'Eve s'illuminèrent : il y avait Alexander assit tout tout au fond de la rangé qui était derrière le conducteur ! Comment avait-il fait pour ne pas le voir plus tôt ?! Un grand sourire s'afficha sur son visage clair. Le japonais se dirigea vite vers celui-ci et s'installa tranquillement à côté de lui. Il semblait dormir... Le blond afficha un doux sourire. Il ne voulait pas le réveiller... Il déposa sur léger baiser sur la joue d'Adrian puis il sortit un livre en japonais de son sac avant de commencer à le lire tranquillement.

_________________
avatar
Eve Maeda

Messages : 68
Date d'inscription : 15/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Utau Cullen le Lun 5 Aoû - 12:46

Je n’avais jamais vraiment été lève-tôt mais ce matin-là, le réveil sembla mettre plus de temps à sonner que les autres matins. Je ne réagis pas, profitant de ses quelques minutes supplémentaires dans les bras de Morphée, avec grand bonheur. Moitié éveillée, moitié endormie, la sonnerie du réveil me surprit certes, mais moins violemment qu’elle aurait pu. Prenant deux petites minutes pour émerger, je fus surprise que Yui n'éteigne pas le réveil. La veille, j'avais cassé le mien, trop pressé d'aller à la piscine pour regarder avec le reste de l'équipe le championnat du monde de natation. A la fois émerveillée par la vitesse, je faisais également très attention à la technique pour mieux apprendre. Il avait donc été conclu avec Yui qu'on partagerait le même réveil jusqu'à ce que je m'en rachète un.

Me décontractant pendant ce petit laps de temps, je finis par me lever et aller éteindre le réveil. Je mis une main sur l'épaule de Yui pour la réveiller (peut-être était-elle déjà réveillée, mais par précaution je préférais en être vraiment sûre) puis ouvrir ma penderie pour revêtir un tee-shirt Winged Skull à fond rouge, un un short noir déchiré auquel j'avais rajouté des bretelles que je laissais traîner. J'attacha mes cheveux de la façon la plus simple et pratique pour l'entraînement : un chignon bun. Choppant mes bottes Louboutin, je m'attaqua de suite à la préparation de mon sac. Déjà plus ou moins préparé, il suffisa que je rajoute deux serviettes qui avait séché sur le radiateur cette nuit et mes chaussures de natation.

J'enfilais mes bottes tranquillement quand je vis l'heure qu'il était. 6h10 ?! je m'écria :


"Yui il est 6h passé, on va raté notre car !"

S'en suivit d'une course sans fin, dont des dérapages fréquents, des injures incessantes et enfin nous arrivâmes en bas. Poussant un soupir de soulagement, je montis dans le bus la première, avança un peu puis m'assis à une place contre la fenêtre en faisant mine à Yui de s'asseoir à côté de moi. Lançant des regards furtifs dans le bus, je reconnu Adrian. Lui faisant un vague signe de tête qu'il ne dut même pas apercevoir tant il était dans sa bulle, j'en fis de même par politesse au blond qui était à côté de lui. Je ne le connaissais pas comme une amie intime mais je savais quand même que Adrian n'était pas du genre à aller vers les autres. Ce blondinet devait donc être important. Ouvrant mon sac je pris une barre de cérale puis en donna une à Yui. J’espérais vraiment ne pas être en retard...

_________________
And now I'm burning a Highway to hades
avatar
Utau Cullen

Messages : 164
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 18
Localisation : Dans ses pensées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Erika Morel le Mer 7 Aoû - 15:34





"On vous a enlevé et pour vous emmené à la plage ?!"




"Hahaha, ne prend pas cet air ahuri, si tu avais été à la CoubertSchool, tu n'aurais jamais été aussi surpris ! Je me rappelle très bien de la panique totale quand j’aperçus le réveil qui criait alors 6h avec force. Pendant un temps je crus m'évanouir, sentant mon visage se décomposer et devenir froid comme la mort. Puis, je réussis à me calmer grâce à la bouteille (paix en son âme) posée initialement sur le bureau, en me la versant sur le visage pour me donner du peps. Les traits de mon visage se durcirent, déterminés à ne plus retomber dans la faiblesse. Je me fis une queue basse pour y voir plus claire, et remplie mon sac à une vitesse encore plus folle que quand tu finis la dernière part de gâteau -oui, c'est bien de toi que je parle Cédrick-. Je m'habilla des premiers habits qui me passaient à la main: une paire de jeans imprimées fleuris, des ballerines tous ce qui à de plus basiques et tee-shirt noir ample. Je lançais mon sac sur mon dos et sortis en fermant la porte à doubles tours -et pas de remarque sur le fait que je sois maniaque !-.

Arrivée en bas, je vis un bus, monta automatiquement dedans et m'assis à un des premiers rangs puisque que j'étais souvent malade pour les longs trajets à tournants vicieux. Enfin aller à l'entraînement il ne devait pas y en avoir pour longtemps. Normalement..."  



avatar
Erika Morel

Messages : 43
Date d'inscription : 23/03/2013
Localisation : Avec Wesley et Yukiteru. Réctification. Avec Yukiteru en train de se plaindre de Wesley

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Eloise Dubois le Jeu 8 Aoû - 18:24

J'étais en plein parcours d'obstacles, au galop à fond, sans m’arrêter, jesautais le numéro un, puis le deux, le trois, et là... driiing... la cloche comme quoi je faisais un faute sonna. Je me réveillai en sautant du lit. Enfaite c'était mon réveil qui venait de sonner. 5h du mat', dur la vie.

Je mis mes chaussons et m'installai devant mon ordinateur jusqu'à ce que j'aperçu qu'il était déjà 6h et qu'il fallait que je me dépêche. J'ouvris mon armoire, y pris un pantalon de sport noir, et j'hésitai entre un tee-shirt et un débardeur. Je me décidai enfin pour un débardeur bleu avec un fer à cheval dessus (et oui, soit on est passionné d'équitation, soit on ne l'est pas). Je balançai tous ça sur ma chaise, puis allai me doucher, laver les dents... Pour finir, je pris ma brosse et me fis une queue de cheval assez haute, attachée par un élastique bleu. Aujourd'hui, je suis en bleu ! Je m'habillai, mis mes chaussettes bleus à l'arrache et enfilai du plus vite que je pus mes basket. Ca y est, j'étais prête.

J'ouvris ma porte de chambre, et commençai à descendre tranquillement les escaliers. Enfin, c'est ce que je comptais faire, mais comme derrière moi d'autres élèves de l'entrainement se précipitaient, si je ne voulais pas tomber, il fallait que j'avance. C'est donc ce que je fis jusqu'à arriver devant le bus.

En montant dans le bus, j'adressai un "Bonjour" au chauffeur. Celui ci n'étais pas habillé comme à son habitude. Il portait un chapeau de paille, des lunettes de soleil, un short de plage et des tongs : la tenue idéale pour emmener un groupe d'élève à un entrainement. Je continuai à monter les mini escaliers du bus, et remarquai que beaucoup de place était déjà prise. Je décidai donc de m'installer à une place où deux places étaient libres. Les seules places qui restaient à deux, étaient au fond. Je mis installai, donc seule, et sortie mon portable sur lequel de nombreux jeux étaient installés. Je me sortie aussi un paquet de bonbons, j'avais vraiment faim.

_________________

"Cela fait 10 000 ans que les humains tentent de dresser les chevaux, 10 000 ans qu'on tombe, 10 000 ans qu'on se relève, qu'on invente les voitures, qu'on invente les avions. Et pourtant on continue de monter à cheval.
avatar
Eloise Dubois

Messages : 48
Date d'inscription : 23/10/2012
Age : 21
Localisation : sous ma couette

Voir le profil de l'utilisateur http://Incroyables-Poneys.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Derek Wades le Jeu 15 Aoû - 13:05

Il tournait sur sa chaise dans son bureau clos. Le psychologue, où qu'il aille trouvait TOUJOURS une chaise de bureau à roulettes. Quand vous apparaissiez dans son bureau pour votre rendez-vous ou parce qu'il vous y avait convoqué, le fauteuil qui était dos à vous se tourner pour laisser place à une apparition à la James Bond. Après tout Derek était anglais, ce rôle lui convenait plutôt bien.

Il tournait, tournait, tournait les pages et en vener vite à bout : le directeur était un personnage bien mystérieux. Mickaël, directeur de la CoubertSchool. Rien que le peu d'information qu'on avait de lui était ponctué de "peut-être". Puis l'homme de 27 ans lança le dossier sur son bureau se massant les tempes. Tant qu'il était loin de l'Australie, qu'il avait un job qui payait assez bien et qu'il possédait des jouets à disposition, il se fichait royalement de l'identité de son employeur.

Derek s'enroula à la va-vite d'une serviette, passant une main dans sa chevelure brune et s'attarda dans une cabine d'habillage. Le directeur avait convoqué le corps enseignant pour leur faire faire un stage de pédagogie. Un bus venait même les chercher. Une stage pédagogique songea Mr Wades en enfilant un sous-vêtement puis son jean, il n'en avait pas besoin, il était le psychologue tout de même ! Derek en avait tellement fait pendant ses études qu'il pourrait très bien remplacer l'enseignant. Finissant des revêtir sa chemise blanche, ouverte de trois boutons parce qu'il sentait la chaleur de dehors, il sortit, mis sa veste sur le bras et descendit.

Un bus était bien là. Il se sentait revenir aux années lycée, époque qu'il ne regrettait en rien. Il montait les escaliers du car, adoptant tout de suite son sourire habituel dès qu'il fut dans la zone où on pouvait le voir. Saluant le chauffeur il regarda comment était rempli le bus. Le car était rempli de façon très hétéroclite. Les sièges du devant pris, l'un part une fille au caractère enjoué mais qui n'avait pas l'air très maligne, enfin ce son les plus ignorant qui sont les plus heureux, et l'autre à la chevelure de feu qui ne semblait pas être très à l'aise dans le véhicule. Le psychologue continua un peu, s'assit à une place du milieu et continua d'observer discrètement le reste du groupe. Deux filles que tout opposer, la blonde, la brune étaient assises et ne semblait pas en mauvais terme. La brune était ténébreuse, un peu impatiente semblait-elle et tout à fait détestable. Pour le psychologue ! Elle avait des très asiatiques certes mais avait un comportement et des gestes américains. Derek est anglais. Les anglais ne finiront jamais de faire la guerre aux américains et inversement. Enfin deux garçons qui étaient à peu près aussi différent l'un que l'autre comme la blonde et la brune mais qui étaient assis plus proches, des amis plus intimes. Un groupe singulier qui semblait intéressant.

[HRP : J'avais oublié de spécifié comment ça devait se passer pour le corps enseignant. Donc prends exemple sur mon post Mark-chou =D]
avatar
Derek Wades

Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Dans son fabuleux fauteil tournant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Mark Dutt le Jeu 15 Aoû - 13:41

Depuis hier soir, Mark se demandait ce qu'un voyage pédagogique pouvait avoir de pédagogique en plein été... Les élèves seraient dissipés, il ferait chaud (atrocement chaud) et qui dit pédagogie dit psychologue... Et ça, c'était sûrement la dernière chose au monde que l'italien voulait avoir en été. Il passa une main trop blanche dans ses cheveux et soupira fortement, pas possible... Il ne pouvait pas s'absenter longtemps, c'était absolument hors de question... Il s'assit à son bureau et envoya une série de mails puis vérifia que son portable était complètement chargé puis entreprit de s'habiller. Mickaël, il détestait ce type... De toute façon, Mark détestait recevoir des ordres, c'est lui qui donne les ordres bon sang ! Malgré cette réticence, il savait ne pas mélanger ses deux boulots, alors il gardait sa rancune pour les gens détestables.

Une fois un jean et une chemise gris foncé enfilée, le blond décrocha son portable en soupirant. S'en suivit un long dialogue que personne ne lira car ça n'a pas d'importance pour vous et c'est plutôt énervé que Mark sortit de sa chambre. Ils pouvaient bien se débrouiller sans lui une petite semaine non ? Et ça n'a pas intérêt à durer plus longtemps ! Il descendit les escaliers en maugréant contre la chaleur de l'extérieur et aperçut le bus. Ah, c'est vrai que le directeur en avait parlé... D'ailleurs, le blond aurait dû trouver plus de choses sur cet employeur... Il l'avait fait, mais ne trouvait rien de plus que ce qu'il savait déjà, et les rumeurs ne l'intéressaient pas... Tsss, foutue école de campagne

Le bus semblait rempli, presque entièrement d'ailleurs... Les yeux vairons balayèrent rapidement l'assistance puis il salua froidement le chauffeur (qui, au passage, était totalement habitué à ce traitement). Le blond chercha une place du regard, passant sur Éloïse Dubois, la catastrophe en français, à une demoiselle -premier rang- à la chevelure rouge qui semblait  renfrognée à l'idée de... Partir ? Il n'en savait rien. Donc plus de place devant... Il allait soupirer mais se retint en continuant de chercher. Deux filles aussi différentes l'une que l'autre étaient assises ensemble. Le blond se creusa la tête, sûr de connaître leurs noms, mais sa mémoire lui fit défaut et il abandonna. Il tourna la tête vers l'autre côté de l'allée... Et, magnifique surprise, Wades ! Hors de question d'aller là, totalement omis ! Il fixa le fond du bus et dans sa tête, il passa de l'incompréhension à la colère. Triste, Mark ? Qui sait, sûrement pas. Dans tous les cas, Adrian avait l'air... L'air... Non, il ne pouvait même pas y penser. Et pendant ce temps de réflexion, son regard s'était voilé, mais rien n'avait bougé d'un millimètre sur son corps. Bon ! Il se rendait compte qu'il était resté longtemps sans bouger. Il devait donc se résoudre à se placer à côté de Wades ?... Du pur suicide mental... Mais bon, il ne voulait pas se retrouver à côté d'un gamin, et Adrian était occupé alors... L'italien soupira très fort et trouva au dernier moment une place seule contre une fenêtre. Sauvé ! Magnifiquement sauvé ! Il sourit intérieurement et s'installa en silence, branchant des écouteurs à son téléphone pour répondre tranquillement à ses appels (qu'il savait en masse aux vues de ceux qu'il avait manqués en 10 minutes...)

_________________


Mark's color = #87cefa

Nawak':
avatar
Mark Dutt

Messages : 42
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Accroché à son portable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Raven Cocinera le Jeu 15 Aoû - 14:23

Let's. Go. To. The. Beach
PV plein de moonde

Tu démêles pour la énième fois ta longue chevelure. Bientôt l'élection de la capitaine d'équipe de patinage artistique et il faut absolument que ce soit toi ! Un look négligé n'est pas envisageable évidemment. Depuis une heure, tu appliques sur tes cheveux et ton corps toutes sortes de crèmes, de lotions et de masques imaginables en consultant régulièrement ton miroir en chuchotant (il ne faudrait quand même pas réveiller Michi, il faut dormir pour être belle !) les paroles de la vilaine marâtre. Quand tu étais petite tu adorais ce personnage, même plus que Blanche Neige (franchement une robe bleu et jaune... Et après on aussi dire que c'était une princesse ?!). Déjà vêtue d'une robe de bohème surmontée d'une veste en jean (une touche de classique que diable !), tu entends le réveil sonnait. Tu vas vite l'éteindre. Tu mets une bonne dizaine de minute à choisir tes chaussures (ballerines en toile blanches) et une autre quinzaine de minutes à choisir ton sac à main. Tu transvases tes affaires de patin dans l'heureux élu assorti à ta tenue et accourt derrière Michi qui commence à s'impatienter, voulant fermer la porte.

Dans le bus tu repères Yui mais malheur elle est déjà assisse à côté de quelqu'un. Tu t'assis n'importe où, à côté d'une fille aux cheveux rouges que tu snobes complètement. Tu as juste penser qu'elle était audacieuse de s'être teint les cheveux d'une couleur qui attire l’œil. Tu fais de grand signes à princesse Yui, ton corps tout courbé sur ton siège, le cou qui te menace avec un torticolis et tu cries en balançant derrière toi tes pieds qui fouettent ton dos :

> Saluuuut princesse Yui, c'est Princesse ! C'est trop nul de pas pouvoir être à côté de toiiii
avatar
Raven Cocinera

Messages : 29
Date d'inscription : 25/01/2013
Localisation : Dans mes couvertures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Yui Tsubaki le Jeu 15 Aoû - 17:36

J'entendais le réveil sonner. Mais il me paraissait loin... Très loin... Mais pourquoi Utau ne l’éteignait-elle pas ? Je savais que je devais me lever. Mais je n'y arrivais pas, je n'arrivais même pas à ouvrir les yeux, même si je savais que j'avais un entrainement de patinage. Je m'étais couché trop tard la veille à cause d'un devoir de maths. En même temps j'avais une semaine pour le faire, mais j'avais la flemme avant. Et comme il m'avait fallut deux heures pour les comprendre et une heure pour les faire, je m'étais couché vers une heure minimum.

Mais en entendant Utau dire qu'il était 6h passé, je me suis vite levé. J'ai ouvert mon armoire, et sortis les premiers vêtements qui me passaient sous la main. Un short en jean gris et un simple T-shirt bleu turquoise. Je me démêla vite les cheveux, pris un foulard de la même couleur que mon T-shirt et le mis en bandeau en l'attachant avec un nœud sur le côté. Raven me reprochera surement la façon dont je me suis coiffé et habillé mais je n'ai pas le temps de faire mieux. Je regardais l'heure, 6h20. Je mis vite mes affaires de patins dans mon sac en me promettant de préparer mon sac à l'avance à partir de maintenant. Je pris une paire de ballerine noir, simple et sortis de ma chambre en attrapant au passage une veste en jean.

Je ferma vite la porte avant de partir en courant avec Utau. Plusieurs pions nous criaient qu'il était interdit de courir dans les couloirs. Mais dans une heure, ils ne sauront même plus qui courait. Et puis sinon on allait rater le car et être en retard.  Et pas question d'arriver en retard à un entrainement de patinage. Je continuais à courir derrière Utau, manquant plusieurs fois de tomber dans les escaliers.

J'entrais dans le car, essoufflé après cette course à travers les couloirs de l'académie. Utau s'assit et me fit signe de m'installer à côté d'elle. Peut-être qu'on allait bien s'entendre finalement ? Elle me tendit une barre de céréale. Je la pris et la remercia. Je pris mon sac et commença à chercher quelque chose à manger. J'avais toujours un truc, pâtisseries ou paquet de bonbons. Je finis par trouver un paquet de gâteau au chocolat. J'en donna un à Utau avant de me servir et poser le paquet au milieu. Je parlait avec Utau et de ce fait je n'avais pas remarqué Raven jusqu'à ce que je l’entende m'appeler. Je la chercha et la vis assis à l'avant du bus en train de me faire de grands signe et en criant


"Saluuuut princesse Yui, c'est Princesse ! C'est trop nul de pas pouvoir être à côté de toiiii"

C'est vrai que c'est dommage, une prochaine fois. Il n'y en aura pas qu'un des trajets en car. Et puis on sera ensemble à l'entrainement. Je lui répondit quand même

Salut !

Elle était vraiment sympa, peut-être un peu narcissique mais vraiment sympa.
avatar
Yui Tsubaki
Admin

Messages : 105
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 18
Localisation : Sur la glace en train de patiner

Voir le profil de l'utilisateur http://coubertschool.olympiqueforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Shiki A. Collins le Ven 16 Aoû - 16:39

Tout monde est bien là ?



Une dernière personne monte dans le bus mais on ne réussit pas à distinguer ses traits. Le bus démarre, il roule jusqu'au rond-point de l'académie puis prend la direction opposé à celle du complexe sportif. Une petite silhouette se dessine à l'avant du bus.

"Ceci est est une annonce importante : Vous êtes tous et toutes victimes d'un enlèvement orchestré par votre directeur et votre déléguée. Nous sommes donc tous en direction vers la plage. Toutes tentatives de fuite sera sanctionnées, merci."

Shiki sourit en mentionnant les tentatives évasions puis reprend sa place vers le conducteur.

Ceci est un long trajet en bus :
Vous avez le droit de vous déplacer dans les allées de bus, de manger et de parler avec qui vous voulez mais à vos risques et dépends si malencontreusement le bus effectue un virage.
Chacun peut faire autant de post qu'il le souhaite mais il faut que tout le monde est au moins poster un post.
Ne restez pas trop dans votre coin, c'est l’occasion de se faire des amis. Ou des ennemis...
Il faut que tout le monde participe alors si quelqu'un est tout seul faîtes le participer. Même si c'est simplement pour lui demander un kleenex, vous aurez donner un peu d'action dans l'event.



A vous de jouer ~
avatar
Shiki A. Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 07/06/2013
Localisation : Dans le bureau de Mickaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Adrian A. von Lok le Ven 16 Aoû - 17:01

Adrian était resté parfaitement immobile pendant 10 minutes, il dormait profondément. Le bus se remplissait mais il n'en avait même pas conscience, ni d'Evie qui s'installait à côté de lui, ni les deux filles qui mangeaient, ni Mark accroché comme un désespéré à son téléphone, ni le pschologue qu'il ne connaissait que de vue, ni Éloïse qu'il avait aidée une fois, ni les autres qu'il ne connaissait pas. Bref, il dormait, pour une fois, mais ça ne dura pas. Le brun s'éveilla brusquement quand, lorsque le bus démarra, ses écouteurs glissèrent de ses oreilles, ne le soustrayant plus au brouhaha ambiant. Les orbes gris balayèrent le bus avant de se poser sur Eve. Il eut un imperceptible sourire et se pencha sur son voisin pour l'embrasser sur la joue

'Jour Evie

Il s'étira doucement comme le fait Dark' et se lova contre le blond pour lire par-dessus son épaule. Bon, OK, il ne comprenait strictement rien, mais être à côté du violoncelliste lui suffisait amplement pour passer touuuuut un voyage en bus. D'ailleurs, il se demandait où on les emmenait (son cerveau dormait encore au moment où Shiki l'a annoncé) Il regarda rapidement où étaient les personnes qu'il connaissait et repéra Éloïse au premier rang puis Mark un peu devant eux, le psy derrière lui. Il se demanda si les deux adultes s'entendaient si mal que ça mais cette pensée disparut bien vite quand il serra son blond dans ses bras, observant tout de même le reste des personnes dans le bus. Il reconnut la demoiselle du lac avec une fille blonde qui ne lui semblait pas inconnue, une chevelure rouge au premier rang de quelqu'un qu'il ne connaissait pas et une fille retournée qui criait à la blonde... Que de gens bruyants... Il était tenté de retourner dans sa bulle. Mais non, parce que : EVE. Et c'est tout.

_________________


Spoiler:
La vérité est celle que l'on veut bien voir
avatar
Adrian A. von Lok

Messages : 126
Date d'inscription : 15/10/2012
Localisation : Dans un coin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Eve Maeda le Ven 16 Aoû - 20:44

Plongé dans son livre qui semblait passionnant, le blondinet ne fit pas attention à ce que dit la fille aux cheveux blancs. Aah, rien ne pouvait déranger un Eve qui bouquine ! Surtout quand ce qu'il lit le captive autant que cela ! Le basketteur était un vrai rat des bibliothèques, il avait lu plus d'une centaine de livres. Il aimait les livres... ces petits bouts de papier reliés qui peuvent nous faire ressentir tant de choses... Quelqu'un l'embrassa sur la joue. Rien ne pouvait sortir le japonais de sa bulle sauf... cette voix...

« 'Jour Evie »

Eve sourit doucement à son brun. Aïe... ses yeux commençait à lui faire mal... Il ne faut pas que tu lises trop longtemps sans tes lunettes ! gueulerait sa mère si elle était là. Il chercha ses lunettes dans son sac pour pouvoir continuer à lire tranquillement. Il observa d'abord le petit monde qui était présent dans le bus sans se douter qu'ils n'allaient pas dans la direction habituelle... Ouh la la ! Il ne connaissait vraiment pas grand monde ! Il lui semblait en avoir aperçu quelques uns... mais c'est tout... Le garçon remonta ses lunettes sur son nez, puis il se remit à lire avec un Adrian qui essayait de déchiffrer les idéogrammes japonais. Le violoncelliste reprit la lecture. C'était la première fois qu'il lisait cette série de livres... ils n'étaient pas à lui... Il les avait en quelques sortes... empruntés... Alexander le serra dans ses bras. Un grand sourire s'afficha sur le visage du garçon à la peau claire. Aah, ce qu'il aimait être dans les bras de son brun ! Eve ferma son livre et tourna la tête vers Adrian.

« Je crois que je vais m'arrêter là pour l'instant ! » dit-il avec un grand sourire.

Il ne fallait pas être trop gourmand et finir tout le livre d'un coup ! Il faut en garder un petit peu pour plus tard... et puis... il était avec Alexander ! Il n'avait pas besoin de lire quand il était avec lui !

_________________
avatar
Eve Maeda

Messages : 68
Date d'inscription : 15/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Raven Cocinera le Ven 23 Aoû - 19:33


"Un rêve de donut, ce n'est pas un donut mais un rêve de voyage, c'est déjà un voyage"

La jolie blondinette, Yui, te réponds d'un sourire et d'un petit salut. Non, ça ne va pas du tout, tu mérites plus d'attention ! Tu te lèves mais une fille aux cheveux blancs et aux yeux jaunes récite un discours bien préparée sans aucune émotion apparente. Tiens, elle te fait un peu penser au chanteur du pub sportif, mais elle est une fille et c'est déjà un gros plus pour une fille comme toi. Tu circules dans le bus, moins excitée que tu ne l'étais avant car la petite t'a pas mal refroidie et arrive vers Yui. Voyons voir comment elle est habillée aujourd'hui... Comme d'habitude, ça manque d'originalité mais pour une fois tu ne fais aucunes remarques, tu agis sans rien demander ! Après tout, ce n'est pas comme si c'était la première fois... Tu utilises la mèche la plus longue que tu puisses trouver dans ses cheveux courts et la tresse pour venir la plaquer sur le front avec une pince à chignon dans le style hippie. En retroussant les manches de sa veste, tu en profites pour nouer le devant.

> Je suis sûre que tu avais déjà prévu de voter pour moi comme capitaine de l'équipe mais je vais te le demander quand même : tu peux voter pour moi aux élections ?

Tu ne savais pas si tu allais remporté les élections mais mieux valait s'assurer que les voies que tu comptais déjà en ta faveur soient vraiment sûres. 
avatar
Raven Cocinera

Messages : 29
Date d'inscription : 25/01/2013
Localisation : Dans mes couvertures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Utau Cullen le Ven 23 Aoû - 20:11

Je rêvassais en regardant par la fenêtre du bus quand une fille pas très grande et d’apparence assez frêle et peu commune annonça que le bus avait été détourné et que nous étions désormais ses otages. WTF ?! Je regarde un peu partout, comme si je voulais trouver une caméra ou autre chose caché qui expliquerait la folle situation.  Mais rien qui puisse me rassurer. D’une part j’étais énervée car j’allais rater un entraînement mais de l’autre j’étais assez contente de pouvoir aller à la plage. Avant l’académie, j’étais sur New-York et là-bas, à part les piscines des plus luxueuses aux plus démunies, il n’y avait pas la mer. Et de ce que je me rappelais, rien ne vaux le goût des vagues et l’odeur des algues pour bien commencer la journée.

La fille qui avait appelé Yui sans la moindre once de discrétion et de savoir vivre, se diriger vers nous. Elle aborda presque automatiquement Yui et je me levais pour changer de place. Elles semblaient vraiment sur la même longueur d’onde et même si je ne m’entendais pas trop mal avec Yui, cette fille élégante ne me disait rien de bon. A part peut-être pour faire du shopping, mais encore, ce serait bien le genre à crier dans tout le magasin qu’il n’y a pas de vêtement assez swag pour elle. Je m’avance vers les rangs du devant. La fille aux cheveux rouges ou celle qui semble folle/fan d’équitation ? Je m’assieds à côté de celle aux cheveux flamboyants voyant que l’autre était occupée à des jeux.


« Ça devait pas être facile d’être assise à côté de la groupie aux cheveux bleu et rose mais tu vas trouver encore plus dure d’être assise à côté de la fana de musique. »


Je ris en me moquant gentiment d’elle. Je sors de mon sac mon casque audio de mon sac en le mettant autour du cou et active la musique en mettant C2C-Down the road. Ce n’est pas le style que j’écoute habituellement mais je trouve cette musique très intéressante. Je tends la main à ma voisine.



« Ça serait trop chiant de devoir se vouvoyer tout le long du voyage alors j’me présente, Utau, et toi ? »

_________________
And now I'm burning a Highway to hades
avatar
Utau Cullen

Messages : 164
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 18
Localisation : Dans ses pensées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Mark Dutt le Ven 23 Aoû - 20:29

(note : italique : italien pour.... tous les prochains posts, et sûrement au delà x') )


Mais... Je vais pas te mâcher tout le travail non plus. Tu demandes si tu comprends pas, mais pas à moi bon sang... Va voir Emilio et raccroche ce téléphone

Sur les nerfs, M. Dutt ? C'était un euphémisme. Déjà, il se retrouvait juste devant ce putain d'enfoiré de psy (ce qu'il avait cherché à tout prix de ne pas faire) et ensuite il avait en ligne un incroyable boulet. Il aurait du... Faire quelque chose d'autre que le garder, c'était une monumentale erreur. Prenant un autre appel, il débita un nombre d'informations impressionnant sortant simplement de sa mémoire. Mais parler à voix basse n'aide pas trop dans les affaires, et même s'il était sûr que personne autour de lui dans ce foutu bus ne comprendrait ce qu'il dit, ça l'emmerdait quand même. Adrian était occupé donc il n'entendrait rien, et les autres élèves ne connaissaient pas cette langue (de toutes façons ils n'avaient sûrement strictement rien à foutre de ce que disait le professeur de français, comme d'habitude...)

Mark serra légèrement les poings en se rendant compte que rien ne fonctionnait quand il n'avait pas le temps de tout régler comme sur du papier à musique, et que ses larbins étaient vraiment des assistés ! À ce point-là, autant tout faire lui-même ! Il soupira doucement et recomposa son masque aussi rapidement qu'il s'était fissuré. Hors de question de craquer mentalement face à cet abruti incompétent... En fait, la seule personne qui travaillait correctement et sans aide, c'était son bras-droit... À ce train-là, Mark lui refuserait toutes ses vacances jusqu'à la mort ! Ou alors il devrait trouver des gens un peu moins cons, la prochaine fois...

_________________


Mark's color = #87cefa

Nawak':
avatar
Mark Dutt

Messages : 42
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Accroché à son portable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Yui Tsubaki le Sam 24 Aoû - 12:25

Je pensais avoir répondu gentiment mais Raven n'avait pas l'air de beaucoup apprécier la réponse. Peut-être qu'elle la trouvait trop simple et qu'elle voulait continuer à parler. Je le vit se lever et venir dans ma direction mais je détourna mon regard d'elle quand j'entendis une fille dire qu'on était victime d'enlèvement. Comment ça ? Il est malade le directeur ! En plus on est punit si on tente de s'enfuir ? Et l'entrainement alors ? Mais c'est pas si mal puisqu'on manque aussi les cours ce qui veut dire qu'il n'y a pas math. Hallelouya ! En plus c'est pour aller à la plage. Le directeur est peut-être complètement malade, mais il est trop sympa ! En plus j'avais un contrôle et même si j'avais révisé (au dernier moment, comme d'habitude) je n'étais pas trop sur de le réussir. Je me remarqua que Raven était devant que quand elle commença à me coiffer. J'étais habitué, à chaque fois elle le faisait.  D'après elle, je ne m'habille pas de façon assez original. C'est pas faux mais comme je ne sais jamais quoi mettre, je finis par choisir un truc simple. Utau se leva et partit s'assoir devant. Elle n'avait pas l'air de beaucoup apprécier Raven. Je fus surprise de l'entendre dire

Je suis sûre que tu avais déjà prévu de voter pour moi comme capitaine de l'équipe mais je vais te le demander quand même : tu peux voter pour moi aux élections ?
Un ? Je ne savais même pas qu'il fallait voter pour une capitaine d'équipe ! Je ne pouvais quand même pas lui répondre "désolé, je n'avais pas prévu de voter pour toi, je ne savais même pas qu'il fallait voter pour une capitaine d'équipe" j'aurai l'air vraiment conne et je ne pense pas qu'elle le prendrait très bien. Donc je me contenta de lui répondre

Si tu veux, je ne savais pas que tu te présentais. Je pense que tu ferais une très bonne chef d'équipe !
Je m'assis à côté de la fenêtre pour lui laisser que Raven puisse s'assoir. Je pense que le trajet va être assez long, donc autant qu'on soit à côté pour pouvoir continuer à parler.

Tu veux t'assoir ?
avatar
Yui Tsubaki
Admin

Messages : 105
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 18
Localisation : Sur la glace en train de patiner

Voir le profil de l'utilisateur http://coubertschool.olympiqueforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Raven Cocinera le Dim 25 Aoû - 14:23


" Je ne me demande pas où mènent les routes ; c'est pour le trajet que je pars."

Tu réponds affirmatif et t'assieds aussitôt à la place tout juste libérée. La fille qui y était ne semblait pas vraiment ravie de te voir mais qu'importe, toi tu avais envie de parler à Yui, c'est ce que tu faisais. Tu poses ton sac à main sur le rebord de la fenêtre et vois des biscuits calés entre les deux sièges : ce n'est pas comme ça qu'on se forge une silhouette de rêve ... Tu souris à Yui, plus à l'aise assise puis tu reprends la conversation comme si la gothique n'était pas parti, que tu ne t’étais pas assise à côté de l'autre fille et que tu avais toujours été assise à côté de la princesse.

> La plage, la plage... Je ne sais pas comment son celles de France mais j'ai toujours adoré les vastes étendues de sable fins, pas toi ? En Espagne, il y en avait à perte de vue...

Elle était japonaise, donc tu essayais de trouver un sujet qui puisse avoir beaucoup d'interactions. Le silence était insupportable pour toi, il te fallait toujours un bouhaha ambiant pour que tu te sentes bien...
avatar
Raven Cocinera

Messages : 29
Date d'inscription : 25/01/2013
Localisation : Dans mes couvertures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Erika Morel le Lun 26 Aoû - 9:56



Quand la déléguée annonça que nous allions aller à la plage et donc que le trajet allait être long, je me ratatina dans mon siège secouée de hauts le cœur. Nooon pas de la route, s'il vous plaît ! Être malade en voiture c'est franchement horrible. Je mets ma tête dans mes mains, essayant de me calmer pour ne pas vomir et j'entends à côté de moi ma voisine beuglait à une fille à l'autre bout du car. Je respire, j'expire, je me sens pas bien... Les bruits et les tournants persécutent ma pauvre tête. Je commence à me sentir mieux quand je n'ai pas l'autre folle qui cri à côté de moi. Je relève la tête et voit une jolie fille s'asseoir à côté de moi. D'abords j'espère très fort qu'elle finira par s'asseoir à côté de la brune puis la voyant plus calme, ça me soulage. Je souris et ris à ces blagues. Elle a de longs cheveux noirs et des yeux bleu incroyables qui semblent animés par la rébellion.

"Salut Utau moi c'est Erika !"

Je regards vers la route, ça va il n'y a pas trop de tournants à venir. Je suis contente que Utau soit venue s'asseoir à côté de moi, je préfère être entourée qu'être seule même si il est fort probable qu'au prochain tournant ce soit pour me tenir les cheveux que la présence de ma voisine sera indispensable. Heureusement qu'elle est venue d'elle même car je ne me sens pas de marcher dans les allés du car, vu l'état dans lequel je suis. Après réflexion, la brune joue peut-être aux jeux-vidéos mais elle est seule.


"Hey, salut la cavalière, tu veux venir t'asseoir à côté d'Utau et moi ? Ça sera un peu serré mais bien plus sympa. Au fait je m'appelle Erika, mais tu peux m'appeler Eri ou Rika, comme ça te plait"

La remarque marche aussi pour Utau. Je viens de penser que je n'ai pas demander l'avis de celle-ci. J’espère qu'elle n'est pas contre...


avatar
Erika Morel

Messages : 43
Date d'inscription : 23/03/2013
Localisation : Avec Wesley et Yukiteru. Réctification. Avec Yukiteru en train de se plaindre de Wesley

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Derek Wades le Lun 26 Aoû - 11:12

Kidnappés ? Ce directeur... était absolument génial ! Ce n'est pas dans toutes les académies qu'on kidnappait les élèves, et avait le mérite de plaire à Derek Wades. Cruel ? Je ne vois pas ce que vous voulez dire... La destination n'était pas très originale mais c'était bien mieux qu'un stage pédagogique. Son jouet favori se trouvait devant lui, l'air de mauvaise humeur, une première pour Mark Dutt. C'était nouveau et ça amusait Derek, il n'en fallait pas plus pour que le psychologue en profite pour faire des siennes. Il enroula ses autour du coup du professeur, se hissa sur les genoux pour que son visage soit assez prés pour entendre la conversation du professeur de français. De l'italien ? Derek se débrouillait dans cette langue au vu de ses 6 mois Erasmus en Italie, au temps ou il s'était perdu une année dans les couloirs de langues étrangères. Derek choisit de faire l'idiot, chose qu'il savait faire à la perfection, en faisant mine de ne pas comprendre. Il dit assez fort pour que l'interlocuteur de Mark l'entende également, même si c'était en français :


"Huuum, Maaaark, reviens te coucher... T'as pas terminé de t'occuper de moi..."

avatar
Derek Wades

Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Dans son fabuleux fauteil tournant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Mark Dutt le Lun 26 Aoû - 11:39

C'était une blague hein ? Une blague très foireuse et très mauvaise, n'est-ce pas ? D'ailleurs, Mark allait se réveiller dans son lit avec une flopée de mails et passerait une bonne heure pour tous y répondre. Ouais, c'était juste un gros cauchemar et... Il sentait les bras autour de son cou, un rêve n'est pas si réaliste ? Le professeur ne rougit pas, ne réagit pas, décidant d'ignorer complètement le guignol dans son dos. 'Manquerait plus qu'il lui accorde de l'attention et ce connard foutrait tout en l'air. Le professeur passa une main dans ses cheveux en essayant tout de même de déloger son collègue au passage

Penses à aiguiller cet abruti là... Ah, derrière moi ? Non, c'était personne... Oui, je l'ai repris... Non ça me fait pas trop de travail... Mais pourquoi tu veux savoir ça ?!... Mais c'est juste ce directeur tordu qui... Tu me crois pas hein ?... Hm... Je trouverai bien un moyen... Au pire je viendrai te voir...

Mark se demanda soudain si Wades comprenait ce qu'il disait. Il doutait un peu, ce mec était tellement bizarre et imprévisible que c'était possible... Hm, pas bon ça, pas bon du tout. M'enfin, même s'il comprenait la langue, il ne risquait pas de comprendre le sujet. Il reprit donc avec un semblant de confiance, soupçonneux envers le psy

Ah heu, ouais j't'écoutes... Non je sais pas... Hm, à la fin de mon contrat ?... C'est vrai que je suis en CDI... Je dirai un an maximum, le temps de me changer les idées, on verra ensuite... Ouais mais j'ai le droit de... Ha, tu me fais chier !

_________________


Mark's color = #87cefa

Nawak':
avatar
Mark Dutt

Messages : 42
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Accroché à son portable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Derek Wades le Ven 6 Sep - 17:14

Il était plutôt content. Et pas que parce qu'il avait son jouet préféré à porter de main, ça non, mais c'était le littéraire qui était en lui qui se faisait tope-là puisqu'il comprennait beaucoup de ce que disait Mark en italien. Ensuite le sujet n'était pas évident à saisir, pour ne pas dire impossible. Le prof' criait contre quelqu'un mais qui ? Et qui était ce mystérieux Emilio qui semblait avoir beaucoup de valeur pour lui ? Ou en tout cas, Dutt lui vouait les mérites d'être compêtant. Derek s'amusait du fait que le blond portait énormément d'importance à son téléphone et vu comme il s'y cramponné, il n'aurait pas fallu que l'appareil bouge d'un millimètre sans que Mark s'énerve pour de bon. Ca serait bien une première pour un homme qui porte à longeur de journée un masque qui lui empêche de bouger le visage ! Une demi-seconde et le sourire de Derek devient inquiétant et sadique. Plus étincelant aussi, mais on ne peut pas qualifier une couleur plus blanche que blanche alors disons le ainsi ! Détachant ses bras du coup de l'Italien, celui-ci n'eut pas le temps de s'en réjouir que le psychologue pausait déjà ses sales pattes sur le téléphone de luxe du professeur. Il le portait à bout de son long bras. Il y avait des avantages, à mesurer 1m80...
avatar
Derek Wades

Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Dans son fabuleux fauteil tournant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Mark Dutt le Mer 11 Sep - 15:02

Non, pas ça, tout mais pas ça ! Téléphooooooone ! Le blond se tourna vivement vers son collègue, toujours aussi impassible. Pourtant, la tension qui s'accumulait en lui était tellement forte que seul un abruti fini n'aurait pas compris dans la tête de Mark, la première personne à l'emmerder se verrait torturée très lentement jusqu'à la mort. Il n'hésita pas une seule seconde et sauta par dessus son siège avant de monter sur les genoux du psy pour récupérer son téléphone. Il était plus blanc que blanc, totalement livide, entendant à l'autre bout du fil son interlocuteur s'inquiéter un peu. Il finit par récupérer son portable et glissa maladroitement. Se retrouvant comme un con, les mains accrochées aux épaules du psy, assis à califourchon sur ses genoux... Honte, honte suprême et affreuse... Il était assis SUR Derek William Sheperd Wades ! Noooon... Sérieux ? s'il n'avait été que spectateur, il aurait éclaté de rire, mais là il était protagoniste, non-consentant en plus ! C'était la faute de Wades, c'est lui qui lui avait piqué son portable ! Le blond souffle doucement pour se calmer et ne bouge plus, remettant le portable près de son oreille pour continuer de parler

Ah ? Le bruit ? Non, rien... T'en fais pas... Donc... Hm, et ?...


Dernière édition par Mark Dutt le Mer 23 Oct - 11:28, édité 1 fois

_________________


Mark's color = #87cefa

Nawak':
avatar
Mark Dutt

Messages : 42
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Accroché à son portable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Yui Tsubaki le Mer 11 Sep - 16:24

Raven s'installa à coté de moi et commença à parler. De la plage. C'est vrai que c'est agréable de marcher sur le sable fin. Mais ça faisait longtemps que je n'étais pas allé à la plage. Un an, peut-être plus. Je me demande ce q'on va faire là-bah. Le directeur est un peu tordu mais au moins ça me donne l'occasion de retourner à la plage. Je me demande si celle de France sont aussi belle que celle du Japon. C'est magnifique, l'eau bleu turquoise, le sable claire, les palmiers... C'est vrai que ça me manque. J'étais tellement perdu dans mes pensées que j'en oublis que Raven me parlais. Grosse erreurs. Je fis de mon mieux pour qu'elle ne le remarque pas, elle n'aimait pas trop qu'on l'oublie. Je lui répondis rapidement pour ne pas la faire attendre plus

C'est magnifique la plage. Les palmiers, le sable... Moi non plus je ne suis jamais allée aux plages de France. L'Espagne a l'air d'être un beau pays mais je n'ai jamais eus l'occasion d'y aller... C'est comment ?
Au moins ça nous faisait un sujet de conversation. C'est vrai que j'ai déjà vu des photos mais jamais en vrai. C'est pas pareil. En même temps j'ai pas beaucoup voyagé. Une amie avait passé des vacances en Espagne et quand elle en parlait on pourrait croire que c'est le plus beau pays qui existe sur. Après elle à tendance à exagérer un peu. Et puis elle y est resté que trois semaines. Raven elle y a passé toute sa vie, elle ne doit pas voir ce pays de la même façon. C'est vrai que j'aimerai bien y aller au moins une fois pour les vacances mais mes parents ne voyagent pas alors je peux oublier. J'ai pas assez d'argent pour me payer le voyage. Et puis il ne voudraient pas que j'y aille seule alors tant que je ne serai pas majeur je ne peux pas.
avatar
Yui Tsubaki
Admin

Messages : 105
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 18
Localisation : Sur la glace en train de patiner

Voir le profil de l'utilisateur http://coubertschool.olympiqueforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Shiki A. Collins le Mar 17 Sep - 17:41

Une nouvelle étape



Les discussions débutent, des rencontres, deux tourtereaux au fond du bus et les adultes qui font des pitreries, nous voilà bien parti ! Mais pourquoi le bus s'arrête d'un coup en plein milieu de l'autoroute ? Il semble que l'apparition soudaine d'un taxi se prenant pour un bolide est l'explication. Le taxi rouge s'arrête pile en face de l'entrée du bus. Le chauffeur ouvre les portes et apparaît un homme de la trentaine très souriant qui fait la bise à Shiki. Il jette un coup d’œil à son calepin en marmonnant le nom d'Eloïse Dubois tout haut puis s'avance vers la jeune fille la mettant sur son dos comme un sac à patate. Il s'excuse du dérangement, puis repart dans son taxi, toujours avec une allure pas vraiment réglementaire... Après une dizaine de minute le taxi s'arrête à nouveau mais Shiki vous rassure que personne ne subira le même sort qu’Éloïse.


"... Et donc aucun autre taxi ne déboulera, ou en tout cas ce n'est pas ce qui est prévu. Nous allons donc descendre et aller jusqu'à ce petit magasin où vous pourrez acheter le nécessaire de voyage que vous n'avez -et on se demande bien pourquoi- pas. Je vous laisse 20 minutes puis tout le monde sera gré de regagner le minicar."



La déléguée retourne s'asseoir entamant et une discussion avec le chauffeur, et une barre de céréale.

Vous êtes maintenant de un petit magasin !
Vous pouvez acheter tout ce que vous voulez, il n'y a pas de limite à la stupidité. Si vous voulez achetés un bonnet pikachu, faîte-le !
A savoir que normalement (à part cas précis) vous n'avez pas d'argent ! Puisque évidemment vous n'avez que vos affaires de sport ! Vous pouvez essayer de marchander, dans ce cas Shiki jouera son rôle, ou bien quémander un peu de vivres à ceux qui ont de l'argent !




Bonnes courses !
avatar
Shiki A. Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 07/06/2013
Localisation : Dans le bureau de Mickaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LET'S. GO. TO. THE. BEACH

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum