Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Jeu 15 Aoû - 16:26

Cela faisait déjà une heure qu'Elena se promenait. Mais après la journée qu'elle avait passé, elle avait besoin de se calmer. Dès son réveil, la journée avait été une catastrophe. Pour commencer, elle avait oublié d'allumer son réveil et elle n'avait eu qu'une demi heure pour se préparer. Mais même en une demi heure, elle avait prit le temps de bien s'habiller et de se maquiller. Si elle voulait rester la reine du lycée, il ne fallait pas négliger son apparence. Parce que même s'il n'y a pas que ça d'important, c'est ma première chose que l'on voit chez quelqu'un.
Donc elle était arrivé en cours avec dix minutes de retard et s'était fait collé. Mais ce n'était pas la première fois. Après une matinée ennuyeuse, elle était allée au self. Là, plusieurs groupes de lycéens lui proposait de manger avec eux. Mais elle choisit de rester avec ses "amis". Certains du groupe l'étaient vraiment, mais la majorités ne restaient avec elle uniquement parce qu'elle était populaire.
Après avoir mangé, elle était retourné en cours et s'était encore ennuyé. Même dans une académie sportive, les cours restent les mêmes. Long et chiant. Mais elle faisait semblant de s'y intéresser. Enfin, la plupart des profs y croyaient, mais tous les lycéens savaient très bien qu'elle s'en foutait complètement. Ce qu'ils pouvaient être bête ces profs. Mais son dernier prof de la journée, lui avait remarqué qu'elle écoutait à peine les cours. Donc Il l’interrogeait souvent et elle était obligée d'écouter. Tant qu'il ne le disait pas au autres profs.
Après cette dernière heure de supplice, Elena était allée à son cours de danse. Mais la prof étant malade, elle n'avait pas eut cours. Le seule court qu'elle aimait, la prof n'était pas là. En plus c'était sa prof préférée. Elle était donc allée poser ses affaires pour repartir aussitôt se promener. Elle marchait, sans trop savoir ou elle allait. Au bout d'un moment , voyant que le soleil commençait à se coucher, elle regarda sa montre : 20h00. Elle se décida à rentrer. En plus elle commençait à avoir froid. Elle n'avait pas prit de veste ou gilets, quand elle était partit, il n'y avait pas un seul nuage.  La pluie se mit à tomber et Elena décida de courir jusqu'au prochain abri. Elle n'était pas très loin de l'académie. Elle se réfugia sous un porche pas loin du gymnase. Elle était trempée et elle avait froid. Il pleuvait tellement qu'elle décida d'attendre que le temps se calme. Même si elle commençait à penser qu'elle finirait par geler sur place.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Jeu 15 Aoû - 18:02

6 months ago


Damon avançait timidement ne connaissant pas son chemin. La pluie qui avait commencé à tomber sous peu, s’intensifiait et devenait puissante. Le garçon courut en sortant un parapluie de son sac. Un grand bâtiment se dressait devant lui mais il n’y fit pas attention, le détournent simplement. Il faisait froid, l’adolescent tremblait de froid. Il courut vers un porche où une silhouette se trouvait. Elle était fine mais floue puis soudain une lumière blanche l’ébloui.

6 months later


Après s’être changer et avoir regroupé toutes ses affaires, Damon Parker sortit du gymnase, un sourire un peu forcé aux lèvres mais réel. Son nom n’avait pas tardé de lui valoir des répliques cinglantes mais qui restaient gentilles. Dès son premier jour, l’équipe de basket s’était mis à l’appeler Tony et à jouer à la déloyale pour montrer que Damon n’arrivait pas à la cheville de son homonyme. A 8 contre 1, il n’avait clairement aucune chance de gagnait mais l’adolescent savait que s’il abandonnait le jeu, le choix le plus judicieux s’il ne voulait pas épuiser toute son énergie, on ne le lâcherait pas. Donc il joua le jeu et se retrouva à bout de souffle et de force à la fin de l’entraînement. L’entraîneur amusait de se bizutage gentillet lui dit tout de même qu’il avait été très endurant bien qu’il devrait faire mieux que ça si il voulait tenir le rythme. Sur le perron du terrain de basket, Damon qui irradiait de tous les ports de sa peau fut vite assaillie d’un froid qui lui donna l’impression d’une morsure. Un coup de tonnerre et la pluie fut partit. Les jambes du basketteur qui il y a un instant semblaient avoir rendu l’âme se misent en marche toutes seules. Damon courut à perte haleine, se battant en même temps avec son parapluie qui ressemblait à ses coéquipiers puisque qu’il semblait prendre un malin plaisir à ne pas vouloir s’ouvrir. Quand il fut enfin abrité, il se trouvait qu’il avait pris tellement la pluie que le parapluie ne servait que d’accessoire. Il reconnut de loin un grand bâtiment, le gymnase que ses jambes détournèrent et le poète sentit un air de déjà vu mais c’était tellement loin qu’il ne chercha pas à approfondir. Le jeune homme songea qu’il n’y avait vraiment que lui pour se retrouver dehors sous un temps pareil… Sans s’en rendre compte il était arrivé sous un porche. Le regard sur les chaussures pour ne pas avoir la pluie que le vent déviait sur son visage, il s’était arrêté un peu essoufflé. Ses tennis noires furent soudain rejoints d’une paire de ballerine de marque (en tout cas le jeune homme aurait pu mettre sa main à couper qu’il en avait déjà vu des identiques dans la penderie d’une de ses nombreuses sœurs). Intrigué, il leva petit à petit la tête en croisant des grands yeux rouges qui semblaient tous aussi étonnés. Damon n’arrivait pas à détacher ses yeux des deux rubis qui étaient en face de lui. Ils étaient d’une nature… si irréelle. Simplement magnifiques. Le sportif n’avait pas fait attention à sa proximité avec la fille au regard enflammé mais comprit que celle-ci était un peu trop intime pour deux inconnues quand il sentit le souffle de la demoiselle tout contre lui. Damon n’eut même pas le temps d’être gêner qu’il reculait déjà. Tous les deux étaient sous le parapluie. Avec le recul, le poète reconnut rapidement la reine du lycée, Elena Cooper. Ses cheveux roses, sa tenue et son maquillage toujours aussi parfait. Il avait l’impression que tout cela n’était qu’un rêve, qu’Elena ne pouvait pas se trouver en face de lui. Lui il n’était rien ici, juste un basketteur qu’on chambre pour s’amuser. Même si c’était un simple rêve il fallait se nourrir de toute cette beauté en face de lui. Sa peau d’ivoire, ses yeux qui pensait-il serait à jamais pour lui une source inépuisable d’inspiration et de passion. Après avoir laissé un long silence, Damon prit l’initiative d’engager la conversation malgré la peur de dire quelque chose d’idiot. Cette fille là était populaire, sûre d’elle, déterminée, pas lui. Il était dépressif, rêveur, hésitant et pourtant il réussit à trouver un peu de courage.

«Quelque chose ne va pas ? Tes amis vont sûrement s’inquiéter si tu restes sous un temps pareil.»

_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Jeu 22 Aoû - 15:18

Elena regardait la pluie tomber se demandant si elle cesserait un jour. Elle vit un quelqu'un sortir du gymnase en courant avec un parapluie mais ne réussit pas à le reconnaître avec toute cette pluie. Il courait, tête baissé, en direction du porche sous lequel elle se trouvait. La jeune fille le voyait se rapprocher et il finit par s’arrêter devant elle. Très près. Mais il recula rapidement. Elle le dévisagea, surprise. Il ne lui semblait pas l'avoir déjà vu depuis son arrivé à l'académie. Même si elle n'y était que depuis peu de temps, elle était déjà très populaire. Et  la plupart des étudiants venaient vers elle. Mais lui, jamais. Il avait de beaux yeux bleu-gris et des cheveux brun très foncé, presque noir qu'il n'avait pas l'air de coiffer. Mais ça lui allait très bien. Pour la première fois de sa vie, pas un seul son ne sortit. Elena avait pour habitude d'engager la conversation facilement, elle était du genre sur d'elle et pas du tout timide. Mais là, elle ne savait pas quoi dire. Elle fut soulagé quand il commença à parler

Quelque chose ne va pas ? Tes amis vont sûrement s’inquiéter si tu restes sous un temps pareil.

Elle ne savait pas trop quoi répondre, ce qui ne lui était encore jamais arrivé. Normalement, la réponse serait venu toute seule, mais là, elle avait peur de paraître ridicule. Mais ça ne lui ressemblait pas, elle qui était si sur d'elle, elle était la reine du lycée, admirée de tous (ou presque). Alors pourquoi tout à coup elle ne savait pas quoi dire. Elle se décida quand même à parler. Même si il la prenait pour une idiote à cause de sa réponse, ce serrai encore pire si elle ne disait rien.

Euh... Non, ça va... J'attends juste que la pluie s'arrête pour ne pas être trempé.
C'est pas terrible. Mais elle avait au moins réussit à parler normalement à la fin. Mais ce qui est du début... Elle n'avait vraiment pas parlé fort. Et on entendait l'hésitation dans sa voix. Elle était persuadé que lui ne ferai pas attention à elle. Elle regarda rapidement autour d'elle. Au moins personne n'était là. Si quelqu'un l'avait entendu parler comme ça, elle aurait pu dire adieu à son titre de reine du lycée.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Dim 25 Aoû - 15:38

Qui aurait cru que par un concours de circonstance Damon Parker se retrouverait en face d’Elena Cooper ? Certainement pas le concerné en tout cas. L’adolescent avait toujours été quelqu’un de très imaginatif, jamais ou presque en panne d’inspiration. Mais ça, ça dépassait tous les scénarios qu’il avait créés, lui en face de la reine du lycée. Il avait toujours ressenti une certaine distance qui le rendait mal à l’aise quand elle était dans les parages. Déjà sur le point physique, elle était inlassablement entourée de ses « fans » et Damon se retrouvait écrasé ou dans l’impossibilité de bouger. Puis il y avait toujours comme une barrière qu’il ressentait quand on parlait d’elle, lui il n’était rien, elle elle était tout. Ils n’étaient pas du même monde…

La pluie avait noirci ses cheveux et par automatisme, Damon passa sa main dans ses cheveux, les ébouriffant. De faire ce simple geste, ça lui donnait un charme maladroit. Elena l’avait dévisagé et il s’était senti presque qu’instantanément gêner. Qu’est-ce qu’elle pouvait penser de lui ? Dans ce monde les Parker et les Cooper n’étaient pas fait pour se connaître. Damon pensait qu’elle était le genre de fille qui engage facilement la conversation et il avait été surpris que ça soit lui qui doit l’engager. Agréablement surpris. Pour lui Elena Cooper était toujours à l’aise, et d’une certaine façon Damon trouvait ça oppressant, agaçant. Quand il l’étendit bégailler, il n’arriva pas à s’empêcher de sourire. Cette fille était normale, enfin elle semblait plus… humaine qu’il ne l’avait imaginé. En plus d’être belle et populaire, elle semblait aussi naturelle et ça, ça démolissait tous les préjugés que Damon s’était fait sur Elena. Elle était… vraiment extraordinaire.


« C’est attristant de savoir que même quand on est populaire, personne ne se soucie de nous, peut importe le fait que ce ne soit qu’une simple averse ou non »


C’était peut-être candide, mais Damon pensait que quand on était populaire, qu’on avait de vrais amis, quand on avait un problème ou qu’on voyait qu’il pleuvait des cordes et que l’ami en question n’était pas au dortoirs, on se faisait du soucis.

« Moi… Moi je ne ferais jamais ça. Si on a besoin de moi, je serais là. Je serais toujours présent pour ceux que j’aime. »


La révolte se mêlait à la passion. Même si en façade il semblait si blasé et n’espérait rien, au plus profond de lui il continuait toujours d’espérer. L’espoir n’est pas la base de la vie ? Le passionné qu’il était, s’était exprimé et il se sentait honteux, honteux d’avoir dit ce genre de chose en face d’Elena. Les doutes refirent surface. Avec ces filles-là, on n’avait pas de deuxième chance. ‘On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une première bonne impression’, n’est-ce pas ? C’en était fini pour toi Damon.

« … désolé, c’était plus fort que moi. Tu dois sûrement me prendre pour un idiot trop romantique, mais après tout c’est ce que je suis… »


Il sourit, même si c’était forcé, même si elle allait le trouver ridicule, même si c’en était fini. Il ne pouvait pas s’en empêcher…

_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Mar 27 Aoû - 16:42

Elena fut soulagé en entendant sa réponse. D'abord parce qu'il ne s'était pas moqué d'elle et ensuite parce qu'elle pensait qu'il n'était pas le genre de personne à ridiculiser les gens. Enfin en entendant sa réponse, on ne dirait pas qu'il est comme ça... Après les apparences son t parfois trompeuse. Elle savait déjà ce que ça donnerai si quelqu'un venait à savoir qu'elle s'était mise à béguailler. Personne ne comprendrait, même elle ne comprenait pas pourquoi elle avait eut tant de mal à parler. D'habitude, c'est elle qui engageait la conversation. Si quelqu'un n'osait pas parler ce n'était surement pas elle mais là... La jeune fille avait beau réfléchir, elle ne comprenait pas. C'est vrai qu'elle le trouvait mignon, mais ce n'était pas le premier.
Elle était tout à fait d'accord sur ce qu'il avait dit. Mais en même temps, avait-elle de vrais amis ? Elle n'en était pas vraiment certaine. La plupart la suivaient en approuvant tous ce qu'elle disait. Certain profitait de la moindre occasion pour essayer de la ridiculiser en publics. Super comme amis. Mais elle n'était pas la reine du lycée pour rien. Elle arrivait toujours à modifier les événements à sa manière. Enfin pour le fait qu'elle ai béguailler, elle ne savait pas trop ce qu'elle aurait pu répondre. Là ça aurai vraiment été la fin.
Elle commença à réfléchir à une réponse mais fut heureuse quand il continua à parler. Elle fut aussi très surprise, ce n'était pas le genre de phrase qu'elle entendait souvent. Il n'y en avait pas beaucoup qui le pensait. Et ceux qui le pensaient ne dise pas. Enfin jamais à elle par peurs de paraître ridicule. D'ailleurs elle ne comprenait pas pourquoi, elle trouvait ça normal d'être présent pour les gens qu'on aime. Elle allait lui répondre qu'elle était d'accord avec lui mais elle l'entendis s'excuser et dire que c'était ridicule. Mais qu'est-ce qu'il avait ? En plus avec ce qu'il avait dit, il la traitait d'idiote trop romantique puisqu'elle pensait pareil.  Et comme pour se racheter il lui sourit. C'était un sourire un peu forcé mais c'est mieux que rien. Elle lui rendit son sourire avant de lui répondre. Elle respira un peu calmement pour parler normalement cette fois.


Je ne trouve pas qu'être là pour les gens que tu aimes fait de toi quelqu'un de débile ou de trop romantique. Ou alors je suis aussi débile... Mais c'est peut-être le cas. Et les personnes que tu aimes ont de la chance d'avoir quelqu'un comme toi. Au moins elles ne seront pas seule. Je pense que si j'avais un problème, il n'y aurait pas beaucoup de gens près à m'aider. Même ma mère serait trop occupé par son travail, qui pour elle est plus important que sa fille.

Cette fois elle ne s'était pas arrêté. Et sa réponse n'était pas trop débile. Enfin ça ne pouvait pas être pire que la première. Elle lui sourit en espérant qu'il ne l'ai pas trouvé ridicule. C'était la première fois de sa vie qu'elle s'était sentit aussi ridicule, insignifiante.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Dim 15 Sep - 15:43

Qui aurait cru que miss populaire serait aussi candide ? Un sourire franc et des yeux doux. Il y avait comme une sorte de lueur apaisante qui sortait par tous les pores de la peau ruisselante du jeune homme. Son battement cardiaque tintait et Damon se sentait plus léger. Au contact d’Elena, il oubliait toutes ses heures passés à méditer sur ce monde infâme, à déprimer, à perdre de l’humanité. A croire qu’il était aussi candide que la jeune fille. Mais pourtant il savait que ce sentiment si agréable, si réparateur et si bienfaiteur ne durerait pas. Car si il y a un instant Damon se sentait heureux, en un battement de cil l’illusion était parti.

Après 17 ans de dépression, cet instant ne représentait qu’une miette, qu’un grain de poussière. Il manquait d’optimisme et Elena ne serait-ce qu’un temps lui en avait communiqué un peu. Ca avait été agréable et même quand le sourire fana, une lueur rêveuse empara ses yeux bleus. L’adolescent posa par terre son parapluie en le calant en dessous de son sac pour ne pas qu’il s’envole. Il lui aurait bien proposé de le partager avec lui mais avec tout ce vent, le parapluie se serait retourné et ils seraient aussi trempés l’un que l’autre… Il s’adossa contre la paroi du kiosque, ni trop loin, ni trop près d’Elena. Après tout ce n’était encore que des inconnus. Mais pourtant le cœur de Damon pensait bien différemment…

Un regard en coin après des minutes de silence, le temps que le temps se calme et qu’ils puissent s’entendre l’un, l’autre. Elle tremble et elle grelotte, et bien que le porche les protège, le vent ne les épargne que très grossièrement. Son mascara a coulé et ses cheveux roses lui collent au visage. Sans savoir pourquoi Damon se dit qu’il est chanceux. Chanceux de quoi ? De l’avoir vu dans cet état ? Ca peut paraître sadique, et peut-être même que ça l’est mais il se sent unique. Ce n’est qu’un petit évènement, rien du tout, que dal, mais personne n’a jamais vu Elena comme ça,lui si. Elle semble même plus belle, son maquillage glissant le long de ses joues, plus naturelle. Il se sent aussi un peu idiot et silencieusement il retire son sweat-shirt. Sans lui demander son avis il le lui enfile sur les bras. Si ça peut l’empêchait d’avoir froid… Damon a du mal à enfiler le sweat, c’est bien beau tous ces cheveux mais c’est dur à faire passer.


« Ce n’est peut-être pas le plus beau vêtement et le plus noble mais c’est trois fois plus chaud que ta petite robe même si du coup c’est sûrement moi qui vais attraper la crève. »


Damon passe ses mains sur la nuque d’Elena puis réussit enfin à faire passer la tête de la jeune femme. Il est proche. Il ne fait pas vraiment attention à la distance. Il s’en fout. Demain il ne sera plus qu’un lycéen de première insignifiant dont personne ne connait le nom. Mais là il est avec elle. Il est peut-être pessimiste mais il n’est pas bête. En tout cas pas assez pour oublier de profiter de ses instants où il a toute l’attention d’Elena.

« Tu as beau être la madone du lycée, d’être belle et respectée, ce que tu me dis là ne fais pas de toi quelqu’un de très malin. »


Il mit sa main entre une de ses mèches roses et sa joue. C’était contradictoire comparé à ce qui venait de dire. Il se fichait un peu d’elle mais c’était gentil. Là maintenant, il n’avait envie d’être nulle part qu’avec elle. Sous ce porche, leurs souffles se mêlant, son regard pénétrant ses iris rouges. Et pour la première fois de sa vie il pouvait se vanter, d’être Damon Parker.

« Peut importe les problèmes, tu as toujours su les régler. Et je ne dis pas ça en l’air, je le dis en connaissance de cause car oui, ça va te paraître effrayant mais je t’ai toujours regardé depuis ton arrivée au lycée. Tu illumines et purifies le cœur des gens. Et même si ta mère s’est plus occupée de son travail que de toi, ça ne signifie en aucun cas qu’elle te déteste. Je peux me tromper, après je ne la connais pas mais ce dont je suis sûr c’est que tu es exceptionnelle. Elle ne peut pas te détester, comme personne ne le peut. Moi je ne suis rien, juste Damon Parker. Mais toi tu es tout. Tu es le soleil après la pluie. Tu es son tout, notre tout… mon tout. Ne perds jamais espoir. Car tu es notre espoir Elena. »

_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Dim 22 Sep - 17:20

Elena attendait une réponse. Elle n'avait pas du tout habitué au silence. Elle qui était toujours entourée d'une foule d'admirateur aimait les peu d'instants qu'elle avait de silence. Mais la ce silence lui paraissait durer une éternité. Elle se rendit compte que le jeune homme la regardait un peu bizarrement. Et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'elle était complètement décoiffée. Elle avait les cheveux collé sur le visage et son mascara devait lui couler sur les joues à cause de la pluie. Elle pouvait être sur qu'il ne la verrait comme la reine du lycée, toujours parfaitement maquillée, parfaitement coiffée, sur d'elle même, ... Elle enleva le maquillage qui coulait et se recoiffa comme elle put mais elle savait que c'était trop tard.
Elle fut surprise de voir le lycéen enlever son sweat-shirt. Il est pas bien ! Il va tomber malade avec un temps pareil. Mais elle comprit quand il s’approcha d'elle. Elle n'eut pas le temps de lui dire de le garder qu’il lui avait déjà enfilé. Enfin plus ou moins, il essayait de lui enfiler. Mais ça bloquait un peu à cause de ses cheveux. Elle le remercia mais tellement doucement qu'elle ne fut pas certaine qu'il l'ai entendu. Elle voulu le répéter plus fort mais avant qu'elle n'ai eut le temps d'ouvrir la bouche, il commençait à parler.


Ce n’est peut-être pas le plus beau vêtement et le plus noble mais c’est trois fois plus chaud que ta petite robe même si du coup c’est sûrement moi qui vais attraper la crève.

Elle se sentait un peu mal à l'aise à cause des derniers mots qu'il avait dit. C'est vrai qu'il, risquait d'être malade. Et si ça arrivait, elle savait qu'elle ne pourrait s'empêcher de se sentir coupable de son état. Quand il eut terminé de lui enfiler le sweat-shirt, elle remarqua qu'il était proche d'elle. Très proche. Mais elle ne recula pas, elle ne bougea pas. Ne sachant pas quoi lui dire, la jeune fille se contenta de sourire, timidement.

Tu as beau être la madone du lycée, d’être belle et respectée, ce que tu me dis là ne fais pas de toi quelqu’un de très malin.
Il se moquait d'elle ? Elle n'avait pas rêvé ? La seule personne qui se permette de se moquer d'elle c'est sa mère, de toute façon les rares fois ou elle lui parlait c'était pour ça... Mais jamais un quelqu'un de son age n'avait osé se moquer d'elle. Mais au moins il disait ce qu'il pensait. Et non ce qu'elle voulait entendre. C'est vrais qu'elle n'est pas très habitué à ce genre de remarque. Elle ne savait pas vraiment si elle devait bien le prendre ou pas. Et ça lui parut encore plus bizarre quand il mit sa main contre la joue de la jeune fille. D'abord il se moque d'elle et maintenant... Elena le trouvait différent des autres. Il disait ce qu'il pensait, il ne la prenait pas non plus pour une reine ou quelque chose dans ce genre. Avec lui elle ne se sentait pas au dessus des autres. Et ça lui faisait du bien. Elle sentait qu'avec lui elle pouvait être complètement elle-même. Sans cacher quelque parties de sa personnalisée.

Peut importe les problèmes, tu as toujours su les régler. Et je ne dis pas ça en l’air, je le dis en connaissance de cause car oui, ça va te paraître effrayant mais je t’ai toujours regardé depuis ton arrivée au lycée. Tu illumines et purifies le cœur des gens. Et même si ta mère s’est plus occupée de son travail que de toi, ça ne signifie en aucun cas qu’elle te déteste. Je peux me tromper, après je ne la connais pas mais ce dont je suis sûr c’est que tu es exceptionnelle. Elle ne peut pas te détester, comme personne ne le peut. Moi je ne suis rien, juste Damon Parker. Mais toi tu es tout. Tu es le soleil après la pluie. Tu es son tout, notre tout… mon tout. Ne perds jamais espoir. Car tu es notre espoir Elena.

Il la regardait depuis son arrivé ? Ce n'est pas très malin de le lui dire. On ne dit pas à quelqu'un qu'on le regarde tout le temps. Il a raison, c'est un peu terrifiant. Elena réfléchis mais ne se souvint pas l'avoir déjà vu depuis son arrivé à l'académie. Tous le monde la connaît mais elle, ne connaît pas tout le monde. Il devait faire partit des lycéens qui restaient dans l'ombre sans jamais faire parler d'eux. Ceux qui n'attirent pas l'attention sur eux. Et puis comme elle a réagis en le voyant, si elle l'avait vu auparavant, elle s'en serait souvenu. C'était sympa d'essayer de lui remonter le morale. Mais comme il dit, il ne connaît pas sa mère. Et ça lui arrive souvent de se dire qu'elle aurait bien voulu ne pas la connaître non plus. Elle réfléchis un moment à ce qu'il venait de dire. Donc il s'appelle Damon. Damon Parker. Mais le sens exacte de ce que ça voulait dire... A part qu'elle était populaire, qui lui n'était rien et elle tout... Qu'est-ce qu'il voulait dire par "tu es mon tout" ? N'étant pas sur, elle décida de ne pas faire de conclusions trop hâtive.

C'est vrai que c'est un peu... Bizarre de savoir que tu me regardais tout le temps. Tu n'es peut-être pas quelqu'un de très populaire, mais tu n'est pas rien pour autant. Tu es différents des autres lycéens que j'ai rencontré jusqu'à maintenant. Tu dis ce que tu penses, et ça c'est très rare. Enfin personne ne me dit vraiment ce qu'il pense. Et justement, ta différence fait de toi quelqu'un d'unique. Tu n'es pas une copie de quelqu'un d'autre. Et les gens qui t'aiment, t'aiment pour ce que tu es vraiment. C'est la première fois que je parle de ma mère à quelqu'un. C'est aussi la première fois que je bégais. Que je ne suis pas très sur de moi.

Elle ne bougea pas, même si ils étaient très proche l'un de l'autre, qu'habituellement elle se serai empressé de reculer. La elle n'eut aucun mouvement de recule. Elle se contenta de rester immobile, en écoutant la pluie tomber, le vent souffler. Et en regardant les beaux yeux bleu-gris du jeune homme.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Mar 24 Sep - 16:42

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Dire à une fille qu’on ne la lâche pas des yeux de la journée c’est… enfin… ça craint. A retenir : en matière de drague ne jamais consulter Damon Parker parce que le pire dans tout ça c’est que lui-même ne se rend pas à compte à quel point il est nul. La stratégie, les calculs ce n’est pas fait pour lui et c’est sûrement pour ça qu’il est aussi mauvais en maths. Il ne fait clairement pas parti du groupe des tombeurs charismatiques et populaires. Après tout il ne s’est jamais vraiment lié aux autres alors on ne peut pas savoir si il pourrait avoir du succès auprès des autres. Damon c’est plutôt le garçon du fond de la classe studieux sans être coincé et bien que plutôt mignon avec son côté espiègle, qu’on n’ose pas aborder car il nous paraît trop éloigné de nous. Et Elena le prend très bizarrement mais après tout quoi de plus normal. Damon laisse échapper un éclat de rire franc comprenant à quel point ce qu’il venait de dire pouvait être compris comme un acte de stalkeur.

Comme cité ci-dessus, Damon n’est pas populaire et n’à jamais essayer de l’être et la jeune fille aux cheveux roses le lui répète. Ce n’est pas une réalité qui atteint Damon car il le sait et pour ainsi dire ne s’en fiche pas mais pas loin. Qui sont les gens populaires ? Des gens aux allures à la mode, qui font les ‘rebelles’ pour impressionner les autres et qui ne connaissent pas les mots déprime et solitude puisque pas assez profonds pour pouvoir les ressentir ?  C’est ce que le jeune homme pense et pourtant il est attiré par Elena. Ce n’est pas une attirance sexuelle ou esthétique ni vraiment intellectuelle puisque que la miss n’est pas vraiment une lumière. Il n’y a pas de mots pour expliquer ça. Cette fille l’attire naturellement, comme un aimant, comme du miel pour les abeilles. Elle rayonne et pétille dans son royaume de strass et ceux en dehors de ses vêtements à paillette hors de prix. Et c’est ça qui attire Damon, pas la popularité, cette lueur, cette lumière si pure qui émane de la jeune fille.

Un sourire né sur ces lèvres, ironique, intouchable. Comme le jeune homme en ce moment. Elle le décrypte, comme elle peut, innocemment avec sa petite voix. C’est ridicule et ça déclenche quelques rires. Ca lui fait penser aux collégiens commençant leurs rédactions fiers de faire ce que font les grands mais complètement ignorant de la montagne qui se trouve derrière ses quelques innocents travaux non représentatifs de la vraie difficulté des rédactions. Elle est populaire mais pas intellectuelle. Ce n’est pas de la moquerie c’est juste que tu la sens se lancer à tâtons dans un sujet qu’elle croit comprendre mais qui est bien plus complexe qu’elle ne peut imaginer. Tes yeux gris pétillent de sarcasme. Essayer de faire croire que les gens populaires peuvent réfléchir… Ca c’est absurde et comme réflexion très méchante. Mais surtout qu’ils puissent croire qu’ils s’y prennent bien et même plus que les personnes isolées qui elles ont eu beaucoup plus de temps de se poser des questions. Ca, c’est de la sottise. Pure, dure.

Un long contact visuel, les yeux de la demoiselle sont sincères tandis que ceux de Damon sont moqueurs mais souriants. Ce fut ce dernier qui rompit l’échange. Avec un large mouvement de recul le jeune homme balança ses bras derrière sa tête adoptant une pose plus décontracté. Il la dévore des yeux un instant pour ensuite lui faire dos cherchant à tâtons dans la poche de son éternel blue jean son portable, actionnant une playlist au hasard. Avec un mouvement expert de basketteur, il le lança sur le reste de ses affaires avant de courir en dehors du poeche. La pluie s’abattit sur ses cheveux instantanément   qui se plaquaient sur son visage. Juste le temps de s’ébouriffer les cheveux une fois puis l’adolescent hurla d’une joie soudaine. Elle était venue de nulle part, il se sentait exciter comme une puce, comme il n’en avait jamais ressenti auparavant. L’eau lui coulait le long de son visage et Damon fermait les yeux pour profiter de cet instant. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, taquin et simplement hystérique. Il se tourna tout sourire vers Elena et tendit son bras l’intimant de venir danser avec lui :


« Allez venez danser avec moi mademoiselle Cooper ! Personne ne nous regarde, la nuit nous tend les bras, la folie nous appelle ! Il est temps de se lâcher ! Puis il tourna la tête pour crier : ‘Cause that tonnight’s gonna be a good night ! »

_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Sam 4 Jan - 18:40

Elle fut très surprise de l'entendre éclater de rire. Il se moquait d'elle ? Mais qu'avait-elle dit de drôle ? Ils se regardaient, sans bouger. Mais contrairement à elle, le basketteur semblait amusé, sans qu'elle ne réussisse à savoir pourquoi. Et elle ne lui poserait certainement pas la question. Pensant avoir été suffisamment ridicule pour la journée... Peut être même pour le semaine. Après un moment à se regarder qui parut durer une éternité pour le jeune fille, Damon s'écarta brusquement, sortit son portable, mis une musique et le lança sur le reste de ses affaires. Ils se regardèrent encore un moment avant qu'il ne lui tourne le dos immobile, son visage tourné vers le ciel, les yeux fermés. Quand il se retourna, il avait l'air simplement heureux, ce qui changeai de son air moqueur. Il tendit le bras vers elle pour lui dire :

Allez venez danser avec moi mademoiselle Cooper ! Personne ne nous regarde, la nuit nous tend les bras, la folie nous appelle ! Il est temps de se lâcher !

Et avant qu'elle n'est eut le temps de dire quoi que ce soit, il hurla une partie des paroles de la chanson. Elle n'hésita qu'un seconde avant de le rejoindre, sous la pluie en acceptant son invitation. Et même si elle était consciente que si quelqu'un les voyaient, il serai dur pour elle de garder sa réputation, mais pour une fois, ce n'était pas une préoccupation. Elle s'en foutait complètement de ce que les autres pouvaient penser d'elle. Et puis elle s'était toujours fait accepter comme elle était, pourquoi ça changerai ? Sans savoir pourquoi, elle se sentait différente en présence du jeune homme. Moins sur, plus fragile, et peut-être un peu plus heureuse...


Dernière édition par Elena Cooper le Sam 22 Fév - 16:57, édité 1 fois

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Sam 11 Jan - 14:37

Quelque chose électrisait le basketteur sur tout son corps. Quelque chose qu’il n’avait jamais ressenti avant. Quelque chose d’inconnu qui le rendait euphorique. Ça frôlait presque la folie tant le ressenti avait quelque chose de grisant. Était-ce bon ou mauvais ? Damon n’en savait rien. Pour la première fois il n’essayait même pas de comprendre ce qui lui arrivait. Il dansait sous la pluie. Il chantait et criait. Il n’était pas lui-même quand il était avec elle, Damon ne semblait plus exister. Quand elle finit par le rejoindre, le basketteur effectua toute une batterie de pas de danse qu’il avait déjà aperçu. Il faisait le fier, essayait de l’impressionner. Car il n’y avait qu’à elle qu’il avait envie de plaire. Décidément il n’agissait pas normalement.

Toujours prudent à réfléchir plutôt deux fois qu’une. Où était-il passé ? Danser ne lui semblait pas bizarre et pourtant ça l’était. On lisait sur son visage des expressions inédites, insoupçonnables quand on le connaissait. Sur une musique tendant plus sur l’électro, il fit le peu de pas de Dubstep qu’il connaissait d’un ami, soudain fier de s’être forcé à regarder. Elena était une danseuse, il aurait du avoir honte de la provoquer (si c’était de ça qu’il s’agissait) sur son terrain de jeu. C’était comme s’il essayait de ‘gagner’ quelque chose, une flamme de défi brûlant son regard gris. Cette nuit il se sentait capable de tout, du meilleur comme du pire. Peut importe les répercussions, il accepterait. En tout cas il le pensait.

La pluie défaisait le maquillage si parfait de la reine, laissant de grandes trainées noires sur ses joues. Le sweat trop grand pour elle lui donnait l’air d’une petite fille ayant piqué un vêtement à son père. Et pourtant elle semblait encore plus belle que d’habitude. C’était la sincérité de ses rires et sourires qui fit pencher Damon en avant, haut dessus d’elle. Un sourire incontrôlable se formait sur ses lèvres. Toujours plus proches, leurs lèvres vinrent s’effleurer. Un drôle de jeu se mettait alors en place. Damon voulait prouver à Elena qu’il pouvait aussi bien qu’elle être désirable. Depuis le début de la danse, le garçon se jouait de la limite du bien et du mal mais désormais il affrontait le mur du malsain. S’il pouvait lui faire ressentir ne serait-ce que la frustration dans laquelle il était quand il la voyait au milieu de sa cour, impossible à approcher… Soudain il se recula, brusquement d’elle, sourcillant de provocation. Tu vois Elena, tu n’es pas la seule à pouvoir te jouer des autres…


_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Elena Cooper le Sam 22 Fév - 20:03

Ils dansèrent et quand Damon commença à faire quelque pas de Dubstep si elle ne se trompait, elle s'arrêta pour le regarder. Il ne 'en sortait pas trop mal pour quelqu'un qui n'est pas danseur, même pas mal du tout. Peut-être qu'elle pourrait essayer de lui faire faire quelques cours de danse avec elle ? Pas forcément du classique, parce que même si c'était la danse qu'elle pratiquait le plus, mais ça pourrais être bien non ? *Mais qu'est ce qu'il me prend ? Je ne le connais même pas, je ne suis vraiment pas dons mon état normal*

Les pensées de la jeune fille furent stoppée quand Damon s'approcha d'elle. Près, très près, peut-être même trop près. Mais contrairement à ses habitudes, elle ne recula pas, elle resta immobile, sans savoir trop comment réagir. leurs lèvres s'effleurèrent, et alors qu'elle commença sérieusement à penser qu'il allait l'embrasser, il recula d'un coup, très rapidement. Elena sursauta légèrement à cause de geste assez brusque. avec les légers haussement de sourcils, elle commença à se demander si ce n'était pas que de la simple provocation. Elle sentit un petit peu ses joues chauffer légèrement. Et même si elle pensait que c'était dut au froid, elle rougissait légèrement, ce qu'elle ne voulait pas l'admettre tant qu'elle ne pourrait pas e être sur.

A ce moment précis, elle se sentis vulnérable. Même si elle commençait à pas mal l'apprécier et qu'elle se sentait bien en sa compagnie, ce sentiment de vulnérabilité ne lui était pas très agréable. Jamais encore quelqu'un avait osé se moquer d'elle de la sorte. Enfin peut-être que si, mais ça ne l'avait jamais touché.

Avec un effort qui lui parut immense, elle réussit à se reprendre, et à essayer d'ignorer cet incident, qui l'avait mit si mal à l'aise. Elle n'allait tout de même pas lui montrer que ça l'atteignait. Et elle n'allait pas se laisser faire. Mais elle n'avait plus les idées claires, la jeune fille commençait à fatiguer et à sentir ses paupières de plus en plus lourdes. Elle faisait n’endormes efforts pour parvenir à rester éveiller et encore plus pour rester debout...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vis ta vie sans te retourner
avatar
Elena Cooper

Messages : 27
Date d'inscription : 20/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Mer 16 Avr - 17:15

Quand Damon s’était approché, leurs souffles s’étaient mêlés. Même sous la pluie et démaquillée par les flots, elle sentait incroyablement bon. Ce n’était pas son parfum que le basketteur avait passivement humé avec délice mais son odeur à elle, l’odeur de sa peau, de ses cheveux. Pendant un instant il avait fermé les yeux, se délectant de cette fragrance qui embrumait tous ses sens. Et son sourire gonflée de fierté pas la moins du monde cachée fini par fondre comme l’organe dans la poitrine du jeune homme à la vue de la jeune femme rougissante. En fait, qu’elle rougisse, le garçon n’en était pas certain, la lumière de la lune ne devenait plus suffisante pour qu’il puisse déceler les petits détails des expressions de la reine. Pendant qu’ils étaient dans leur bulle tous les deux, la lune ne les avait pas attendu et s’était déjà déplacée un peu plus loin. Frissonnant de froid, Damon alla récupérer son sac et son portable à petites foulées en espérant que courir l’aiderait à se réchauffer. L’exaltation l’avait considérablement irradié de part en part mais celle-ci s’était désormais calmée. Même avec un sweat, la bise était glaciale et la jeune fille devait avoir froid. En effet elle tremblait sans rien dire. Damon pensa à la prendre contre lui mais quelque chose l’en empêcha. La timidité ? Après tout ce qu’il avait fait, c’était stupide d’être timide maintenant. Pourtant, ses pieds étaient comme fixés au sol, incapables de tout mouvement. La jeune fille bougea légèrement, et Damon leva les yeux vers elle. Elle s’endormait. Ses muscles dans l’engourdissement du sommeil se relâchèrent, la faisant tomber en arrière. Avec la délicatesse la plus grande, Damon la réceptionna. Il recouvrit de son bras les épaules de la jeune fille puis passa son autre bras sous ses genoux. Le basketteur s’inclina en avant pour protéger Elena de la pluie qui tombait encore, bien que moins violente. Il courut jusqu’à l’académie, calant par automatique le corps de la fille le plus possible de son buste pour ne pas qu’elle ressente trop sa course . Chargé de son sac, de son parapluie et d’Elena dans ses bras, Damon s’y reprit à plusieurs fois avant d’atteindre enfin l’étage des dortoirs. Il frappa à la porte de chez le concierge pour récupérer les clés d’Elena, mettant une dizaine de minute à expliquer qu’il ne l’avait pas kidnappé ayant du mal à chuchoter, sa patience se faisant de plus en plus difficile. Les clés en main, il mit dix autres minutes à ouvrir la porte, encombré par le poids de ses affaires qui le risquer chaque minute à basculer en arrière. Il ouvrit la porte, et déposa Elena dans son lit. Cherchant dans toutes les armoires qu’il y avait dans la chambre, il dénicha une couverture assez moche c’est vrai mais suffisamment longue et pour border deux fois la frêle danseuse dedans. Il s’assit doucement sur le rebord du lit, grimaçant quand celui-ci grinça mais finit par se hisser pour atteindre l’oreille de la belle. Caressant de ses doigts gelés mais empreints à une douceur extraordinaire les cheveux roses de la rose, il murmura quelques mots comme une promesse.

« Tu vois Elena, j’ai mis beaucoup de temps à m’en souvenir mais il y a six mois, j’ai rêvé de toi. »

Un baiser sur le front, un dernier regard et un bonne nuit puis il ferma la porte, s’engouffrant dans ce couloir si sombre, loin du soleil.




_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Damon Parker le Mer 16 Avr - 17:15

TERMINE

_________________

Damon Parker
" Ca m'était égal ne pas vraiment avoir été invité, une fois à l'intérieur il n'était plus question que je parte. Parce que tu étais là.”
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
avatar
Damon Parker

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre sous la pluie... (pv Damon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum